Ethylotest : un moyen de prévenir les risques de l’alcool au volant

On distingue deux types d’éthylotest, le ballon ou éthylotest chimique est la forme la plus connue. Ce dernier est à usaethylotest jetablege unique. S’il est fréquent qu’il soit utilisé par les forces de l’ordre, il est aussi disponible pour les particuliers pour un usage personnel. En revanche, il faut savoir que les éthylotests chimiques sont à usage unique. A l’inverse, l’éthylotest électronique est réutilisable, seul l’embout est à changer. Le deuxième modèle cité est doté de capteurs électrochimiques qui permettent d’obtenir un résultat plus précis que son homologue.

L’éthylotest : comment ça fonctionne ?

Permettant de mesurer le taux d’alcool présent dans l’organisme, ce test est redouté par les automobilistes délinquants. Dans le cas d’un usage par les forces de l’ordre, le dispositif choisi est systématiquement celui qui s’apparente à un ballon dans lequel il est demandé à l’individu suspecté d’être en état d’ivresse de souffler. A l’expiration, cet appareil est capable de donner une estimation de l’alcoolémie d’un individu. Au-delà d’un certain seuil de tolérance qui diffère d’un pays à l’autre, l’automobiliste s’expose à diverses sanctions pouvant aller jusqu’au retrait de son permis.

Un éthylotest pour chaque automobiliste

En 2012, posséder un éthylotest est devenu une obligation légale pour toutes les personnes possédant une voiture. Un moyen pour le gouvernement de faire une sensibilisation contre l’ivresse au volant. Bien que nombreuses soient les causes possibles d’un accident, l’alcool figure parmi les coupables les plus récidivistes et provoque souvent la mort de plus d’une personne. La présence d’un éthylotest étant désormais exigé dans chaque voiture qui circule en France, cette loi a pour objet d’inciter les conducteurs à mesurer leur alcoolémie avant de prendre le volant. Cette mesure de prévention pourrait permettre d’éviter de nombreux désagréments. Contrôler soi-même son taux d’alcool et ne pas prendre la route en cas d’ivresse, c’est le seul moyen d’éviter un contrôle et risquer de perdre des points sur le permis inutilement. Au-delà d’un simple contrôle, un accident de la route constitue le véritable risque à éviter.

Quelques recommandations d’utilisation

Un point d’attention est tout de même à soulever, il est important de bien lire la notice avant de se servir d’un éthylotest pour un usage personnel. Il faut choisethylotest electronique ir les meilleurs éthylotest. Il faut avant tout s’assurer que la date de péremption du produit n’est pas encore dépassée. Comme on n’est jamais trop prudent, il vaut même mieux de vérifier la liste des fabricants qui sont certifiés en France avant de passer à l’achat. Une liste exclusive est disponible sur le site du laboratoire national de métrologie et d’essais.
Il est vivement conseillé d’opter pour un éthylotest électronique afin d’obtenir des résultats relativement précis. Ce type d’appareil vous donne directement un taux d’alcool présent dans votre organisme exprimé en gramme par litre. D’autant plus que vous avez l’avantage de pouvoir le conserver pour plusieurs usages. L’éthylotest chimique en revanche ne vous donne qu’une approximation de votre alcoolémie avec un simple résultat booléen : positif ou négatif. Une couleur jaune signifie un test négatif tandis que la couleur verte signale un taux d’alcool dépassant le seuil toléré en France de 0,25 g/L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

le-manche-de-guitare Mentions légales